Finishtech

Les techniques de l’ébavurage, polissage et brillantage

Temps de lecture : 5 minutes
Pièce après ébavurage

L’ébavurage, le pré-polissage, le polissage et le brillantage sont des processus essentiels pour obtenir des surfaces parfaites.

En effet, ces techniques variées permettent d’atteindre tout objectif de traitement de surface.

Qu’il s’agisse d’enlever les imperfections ou de rendre les matériaux étincelants, chaque étape compte.

De l’élimination des bavures à la sublimation de l’éclat, ce voyage au coeur de la matière révèle des procédés fascinants. Les principes mis en œuvre méritent d’être connus.

Ainsi, dans cet article, nous aborderons l’ensemble de ces processus et à la fin de la lecture, la quête d’un toucher soyeux et d’un rendu miroir n’aura plus de secret pour vous .

Les techniques de l’ébavurage

Proposant un large panel d’équipements, l’ébavurage fait appel à diverses techniques. Partant de ce fait, cela permet aux industriels de disposer de solutions sur mesure.

En 2017, le marché français de la finition des métaux atteignait 1,8 milliard d’euros, un chiffre en croissance de 2,5% par an en moyenne.

L’ébavurage se charge d’apporter la touche finale avant la mise en service des pièces.

C’est pourquoi elle représente une étape délicate nécessitant une grande ingéniosité. D’ailleurs, l’enjeu consiste à éliminer les irrégularités tout en préservant les dimensions et l’état de surface recherchés.

L’ébavurage par enlèvement de matière

l'ébavurage d'une pièce par enlèvement de matière

C’est l’occasion de découvrir les subtilités de l’ébavurage par enlèvement de matière.

À première vue, cet ensemble de techniques cache en réalité une multitude de possibilités.

Ainsi, il existe des centres d’usinage, des robots ou encore des machines dédiées qui permettent d’éliminer mécaniquement les bavures en fonction de la nature des pièces à traiter. L’avantage : un résultat précis adapté à chaque géométrie.

L’ébavurage par dissolution chimique

l'ébavurage d'une pièce plongée dans de l'azote liquide

Ici, c’est le formidable pouvoir de l’azote liquide qui entre en jeu.

En effet, on plonge les pièces dans un bain cryogénique. Cela fragilise les bavures qui se détachent ensuite d’elles-mêmes.

L’intérêt de l’ébavurage par dissolution chimique réside dans son efficacité, car elle est adaptée à tous les matériaux en partant des aciers aux matières plastiques.

Ainsi donc, l’ébavurage à travers cette opération peut éliminer les défauts en un seul traitement .

Les procédés de pré-polissage

Le gommage

L'ébavurage d'une pièce par procédé de pré-polissage gommage

On utilise couramment cette technique en traitement de surface.

En effet, elle permet de préparer la matière au polissage final. Le gommage consiste à frotter la surface avec une pâte abrasive afin d’effacer les micro-rayures et irrégularités.

C’est une méthode qui sert à obtenir une surface lisse et uniforme, idéale pour la brillance recherchée. Il faut noter qu’elle est efficace sur la plupart des métaux tels que l’acier, l’aluminium, le cuivre ou l’argent. Essentiellement, le gommage s’effectue manuellement ou mécaniquement à l’aide de tampons abrasifs adaptés au degré de finition souhaité.

Le pré-meulage

l'ébavurage d'une pièce en traitement de pré meulage

Autre technique incontournable : le pré-meulage agit plus en profondeur que le gommage. Effectivement, Il consiste à passer la surface sur une meule abrasive rotative afin d’aplanir et adoucir le grain.

Cette méthode est très utilisée pour éliminer les défauts de moulage, révéler les détails fins ou uniformiser l’état de surface avant polissage.

Le pré-meulage s’effectue généralement sur des meules en oxyde d’aluminium dont le grain est sélectionné en fonction de l’effet recherché.

Il nécessite l’emploi de machines spécifiques ainsi qu’une grande dextérité pour contrôler la pression et l’inclinaison durant l’opération. Quelques microns suffisent pour obtenir un résultat optimal.

Les techniques de polissage pour une finition miroir

Le polissage mécanique

Polissage pour une finition miroir. L'ébavurages et ses techinques

Impromptu, le polissage mécanique est l’un des nombreux procédés de finition. Il s’effectue à l’aide de meules, disques abrasifs ou pâte à polir afin d’éliminer les aspérités.

Cette technique permet d’obtenir différents degrés de finition, du dépolissage à la brillance miroir. Elle nécessite machines et outils adaptés pour un rendu optimal.

Le polissage électrolytique

Le polissage par électrolytique.  L'ébavurage et ses techniques

Quant à lui, le polissage électrolytique utilise des réactions électrochimiques.

En effet, la pièce à polir est plongée dans un bain d’électrolyte et soumise à un courant électrique. On dissout ainsi Les irrégularités de surface de façon uniforme.

Ainsi, cette méthode permet d’atteindre des niveaux de finition inégalables, avec des rugosités inférieures à 0,01 micromètre. Précision et automatisation en font un procédé de choix pour les pièces de haute technicité.

Autrement, le polissage chimique met en œuvre des réactions chimiques contrôlées. On immerge la pièce dans des bains d’acides ou de bases qui corrodent sa surface. Les imperfections sont éliminées en quelques minutes. Cette technique concerne surtout le verre, avec des rugosités finales inférieures à 1 nanomètre. Elle nécessite des équipements de protection et de traitement des effluents adaptés.

Le brillantage pour sublimer l’éclat des surfaces

Le brillantage mécanique

Le brillantage mécanique d'une pièce

L’alizarine, matière colorante naturelle extraite de la garance, teint les textiles en rouge vif. La résistance parfaite de cette teinte à l’action de l’air permet d’obtenir des couleurs dites “grand teint“. Le brillantage mécanique des surfaces métalliques fait appel à des disques abrasifs et des pâtes à polir pour éliminer les rayures et redonner de l’éclat au métal.

Le brillantage chimique

Le brillantage chimique d'une pièce

Cette méthode utilise des bains d’acides pour dissoudre la couche superficielle du métal et révéler un fini brillant. Près de 73% des professionnels jugent cette technique plus respectueuse de l’environnement.

Pour conclure

En explorant les contours des techniques d’ébavurage, de pré-polissage, de polissage et de brillantage, nous nous sommes plongés dans un domaine captivant qui dévoile des astuces pour parfaire les surfaces.

Chaque étape, depuis l’élimination minutieuse des défauts jusqu’à la sublimation éclatante des matériaux, revêt une importance cruciale.

Cette exploration au cœur de la transformation des matières expose des méthodes diverses, allant des approches mécaniques à la manipulation chimique, offrant ainsi une gamme de solutions adaptées à chaque type de surface.

En comprenant les subtilités de ces procédés, vous serez mieux armé pour relever les défis liés à la finition des matériaux.

L’ébavurage, le pré-polissage, le polissage et le brillantage sont des techniques qui dévoilent un univers où la précision et la minutie se conjuguent dans une quête perpétuelle de perfection.

En assimilant ces principes, vous vous engagez sur la voie de finitions impeccables, essentielles dans de nombreux secteurs industriels.

Les techniques présentées ici sont la clé pour parvenir à des surfaces impeccables, lisses et lumineuses, répondant ainsi aux normes de qualité les plus exigeantes.

Partager l’article

LinkedIn
Facebook
Twitter